7 erreurs courantes en musculation

0 Flares 0 Flares ×

Avec l’affluence des centre de fitness low-cost et des programmes en ligne, vous êtes de plus en plus nombreux à vous lancer seul et à commettre des erreurs en musculation.

Parfois même sans vous en apercevoir !

Chez Perf&fit on vous prévient en amont histoire que vous ne tombiez pas dans les pièges les plus courants :

7 erreurs courantes en musculation - Perf&fit coaching sportif Paris

1/ Vouloir mettre trop lourd

Il y a une croyance erronée qui est de penser que plus on soulève lourd, plus on aura de résultats rapides et visibles.

Que né ni !
Ou tout du moins, c’est une façon de penser parfois juste, mais le plus souvent erronée.

Ce qui est vrai en revanche c’est que plus vous soulevez lourd, plus vous prenez le risque de soulever TROP lourd, de “subir” votre charge, de dégrader votre technique pour au mieux être inefficace, au pire vous blesser.

Préférez choisir une charge que vous maîtrisez pour une exécution parfaite et, si cela devient facile, jouez sur le tempo pour compliquer la tâche avant de chercher à augmenter le poids !

Continuons la liste des erreurs en musculation.

2/ Ne pas mettre assez lourd !

C’est aussi improductif que de mettre trop lourd !

Ici peu de risque de vous blesser mais de grande chance pour que vous “brassiez de l’air” comme on dit.
Vous aurez beau compter vos répétitions et vos récup, vous hydrater, surveiller votre alimentation … si votre corps et votre mental ne sont pas un minimum mis à mal pendant l’entraînement, il n’y aura aucune adaptation !

Alors on cesse de textoter pendant l’effort, ou de regarder la télé de la salle, et on reste focus pour faire face à des charges suffisamment lourde pour nous obliger à nous concentrer dans ce qu’on fait !

La suite !

3/ Ne pas chronométrer ses récupérations,erreurs en musculation

On nous demande souvent “quelle charge je dois mettre pour …” ou “quel exercice …” et encore “combien de séries …” mais rarement “combien de récupération je dois prendre ?”

C’est pourtant un facteur sur lequel vous devez être INTRANSIGEANT si vous souhaitez faire un travail ciblé et de qualité. Sans ça, vous avancer à l’aveugle !

La récupération doit être suffisante pour permettre la recharge des substrats énergétiques écoulés pendant l’effort qui a précédé, mais pas trop longue pour garder la filière énergétique “active” (et pour cibler des qualités précises au sein de la filière).
Le temps que votre coach vous indique doit donc être respecter, et même chronométré, afin que l’enchaînement des effort emmène votre corps et votre métabolisme dans l’état désiré pour créer du changement.

Autrement dit dans votre programme, s’il est écrit “1 minute et 30 secondes de récupération entre les séries, 3 minutes entre les exercices”, c’est réfléchi !
S’il vous plait, n’interprétez pas “quand je le sens je repars entre les séries, le temps daller pisser entre les exercices”

Merci.

4/ Compter sur les compléments alimentaires pour booster son efficacité

Parmi les principales erreurs en musculation, voici celle qui fait un grand bon en avant ces dernières années !

On va rester simple ici en vous disant simplement une chose : aucun pian-pian magique ne vous permettra de progresser rapidement en musculation.
Aucune technique passive ne vous le permettra d’ailleurs, qu’il s’agisse d’un complément ou autre.

La seule solution est de fournir les efforts qu’il faut sur la durée qu’il faut, et les résultats suivront.

Concernant les compléments alimentaires, ils ne sont utiles que pour des profils de sportif précis avec des objectifs précis à des moments précis du programme d’entraînement.

Si vous n’êtes pas carencé, n’avez pas d’objectifs de haut niveau, ni d’intensités et de fréquences d’entraînements quotidiennes à bi-quotidiennes, et que vous n’êtes pas en plein ultra-trail du mont blanc et autres épreuves très longues durée, alors contentez-vous d’une alimentation adaptée autour de vos séances et d’un bon sommeil.
Cela vous apportera tout ce dont vous avez besoin.

Continuons le tour des erreurs en musculation.

5/ Ne pas se soucier de la technique,erreurs en musculation

La technique correcte permet de se protéger bien sûr mais également de cibler les groupes musculaires que l’on veut travailler.

Avec une technique imparfaite, vous compenserez avec une autre partie du corps et travaillerez moins la région souhaitée !

Pire, vous dissiperez de l’énergie tout bonnement. C’est à dire que ce n’est même pas une autre partie du corps qui travaillera involontairement, c’est simplement que vous gaspillerez plus d’énergie pour moins de travail du fait de votre technique imparfaite.

Regardez cette vidéo pour mieux comprendre en quoi la technique est importante :
https://www.youtube.com/watch?v=VDc6RcoL234

On continue !

6/ Manger de façon inadaptée

“Après tout ça on a bien droit à une pizza !”
Vous aussi vous l’avez entendu dire mille et une fois ?

Le sport n’est pas magique. La musculation non plus.
Son but est de perturber l’organisme pour qu’il se prenne un choc et se dise qu’il doit s’améliorer pour moins souffrir la fois suivante.
Et pour s’améliorer, il a besoin de certains nutriments et se passerait bien d’autres !

Après le sport, rechargez vos muscles en leur apportant des glucides. Prévoyez une dose raisonnable de protéines qui permettront de réparer les fibres lésées.
Enfin, buvez de l’eau !

Et pour finir la liste des erreurs en musculation …

7/ Négliger son sommeil,erreurs en musculation

C’est lors des phases de sommeil que votre organisme sécrète la GH, l’hormone de croissance en grande partie responsable de l’hypertrophie musculaire.

Et c’est également lors du sommeil que votre corps reconstruit ce qui a été détruit, renforce ce qui a été malmené, rempli les réservoirs, fait une révision complète de la machine etc …

Le sommeil est la pierre angulaire de tout entraînement sportif, prenez le au sérieux !