Téléphone et mauvaise posture

0 Flares 0 Flares ×

Le Text-neck, c’est le nom donné aux douleurs qui apparaissent lorsqu’on associe utilisation du téléphone et mauvaise posture.

Concrètement, qu’est-ce que c’est et est-ce si grave ?

téléphone et mauvaise posture, douleurs cervicales, text-neck - Perf&fit coaching sportif

Téléphone et mauvaise posture : quelle posture ?

Votre téléphone sonne, vous le sortez de la poche et lisez votre sms, le regard vers le bas sur l’écran … non ?
Ne nous dites pas que vous levez les bras pour amener le téléphone au regard, on ne vous croirait pas !

Cette mauvaise posture ne s’arrêtent pas à la lecture des sms, vous la retrouvez lorsque vous scrollez sur les réseaux sociaux, ou encore en jouant à candy crush sur votre tablette dans le train…

Le menton est alors rapproché de la poitrine, jusqu’à se coller à celle-ci, cou en flexion … et ce parfois pendant plusieurs heures par jour.

Téléphone et mauvaise posture vont donc de paire !

Mais la tête en avant / menton collé ne représente pas la seule mauvaise posture associée à nos smartphones.

téléphone et mauvaise posture text-neck douleurs cervicales - Perf&fit coaching sportif 3

Posture courante, le téléphone entre l’épaule et l’oreille n’est pas plus appréciable pour notre santé.
Elle met en tension les cervicales, l’épaule et les omoplates. Qui dit mieux ?

Mais concrètement, ça fait quoi ?

Téléphone et mauvaise posture : quelle conséquences ?

Pour ce qui est du menton collé à la poitrine, on observe une proportionnalité des pressions subies par les vertèbres cervicales en fonction de l’angle de flexion avant :

  • Une faible inclinaison de 15° vers l’avant fait passer votre tête d’une pression de 5 kg sur vos cervicales en temps normal à 12 kg !
  • Penchez-vous un peu plus, autour de 30°, et c’est cette fois-ci une force de 18 kg que vous imposez à votre nuque.
  • A 45° d’inclinaison, ce sont pas moins de 22 kg qui écrasent vos vertèbres. Ça commence à faire !

Quant à une inclinaison plus importante encore de 60°, n’en parlons pas …
C’est une tension de 27 kg qui pèsent alors sur vos cervicales !

Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Kenneth Hansraj, chirurgien orthopédiste ayant développé un outil informatique permettant ces mesures.

Les pressions ainsi subies usent les articulations et conduisent à divers maux probables : déchirures ligamentaires et musculaires, pincements, hernies… pouvant mener à l’opération chirurgicale.

Téléphone et mauvaise posture vont plus loin !

Le téléphone entre l’oreille et l’épaule est-il mieux ?

Pas vraiment, et pour le coup il suffit d’observer quelqu’un le faisant pour se rendre compte que c’est inconfortable !

En plus des problèmes de pression précédents que l’on retrouve ici s’ajoutent des soucis liés au haussement de l’épaule tenant le téléphone : contractures et tensions musculaires deviennent courant !

Et pour les petits malins qui pensent qu’ils évitent les problèmes liant téléphone et mauvaise posture en faisant des selfies, que né ni !

L’extension ainsi faite augmente le risque de pincement d’un disque et est tout aussi inconfortable et dangereuse pour vos nombreux muscles et ligaments entourant la région cervicale.

La solution ?

Téléphone et mauvaise posture : que faire ?

Le mieux reste alors de garder la tête et le dos les plus droits possible, en tenant son téléphone devant soi, à hauteur de regard.
Certes vos bras vont travailler de façon isométrique, mais il sont fait pour !