4 paramètres à respecter pour entraînement efficace

0 Flares 0 Flares ×

Un entraînement efficace, c’est quoi ?

Est-ce parce-que tout le monde suit la dernière tendance en matière de fitness que c’est efficace ?
Est-ce parce-que un professionnel du sport l’a conseillé que c’est efficace ?

Concrètement, un entraînement est efficace lorsqu’il vous permet de progresser dans la direction de votre objectif, et ce jusqu’à l’atteindre.
La notion d’efficace est donc liée à l’objectif recherché, et pour l’atteindre un plan d’entraînement doit prendre en compte les paramètres suivants.

Les 4 paramètres d'un entraînement efficace - Perf&fit coach sportif Paris

1/ L’intensité pour un entraînement efficace

Un entraînement sans indication d’intensité est comme une excursion sans carte ni GPS.
Vous savez que vous partez, mais vous ne savez pas vraiment où vous allez !

L’intensité détermine la filière énergétique majoritairement utilisée, donc les réactions corporelles mises en places, et à terme les résultats obtenus.

Veillez à ce que l’intensité de votre entraînement soit variable, mais reste dans une zone cohérente au vu de vos objectifs (gain de force ? d’endurance ? recherche de détente ? etc …)

L’intensité est étroitement liée au volume d’entraînement

2/ Le volume

Allant de paire avec le paramètre précédent, le volume est une variable importante d’un plan d’entraînement.
Il peut et doit s’exprimer à l’exercice (nombre de répétitions, nombre de séries), à la séance (durée de 45′, 1h00, 1h30, 2h00 …), à la semaine (une fois par semaine, deux fois, sept fois …) et à l’année (30, 35, 40, 45, 50 semaines dans l’année…).

Lui aussi détermine la filière sollicitée. Plus il y a d’intensité dans un entraînement, moins on peut prévoir de volume et vice versa.

Attention : Plus n’est pas mieux.
Faire plus d’efforts (donc augmenter son volume) n’engendrera pas nécessairement de meilleurs résultats.

Vérifiez que le volume de vos entraînements correspond à vos objectifs.

Allons plus loin.

3/ L’alimentation pour un entraînement efficace

L’alimentation est au cours ce que le carburant est à la voiture.
Essayez de mettre du sans plomb dans un diesel…

Plus qu’une source d’énergie qui vous assure d’avoir l’énergie pour respecter l’intensité et le volume de votre entraînement, l’alimentation tient également un rôle non négligeable dans votre récupération !

Sans une alimentation équilibrée ET adaptée à vos objectifs, attendez-vous à ne pas progresser bien vite …

Veillez donc à ce que vos choix alimentaires soient en accord avec les objectifs que vous vous êtes fixés.

Un dernier pour la route ?

4/ Le repos

Le repos s’apprécie à différentes échelles : repos entre séries, repos entre les séances d’entraînement, repos journalier (incluant la notion de temps de sommeil) mais aussi repos physique VS repos psychologique.

Toutes les formes de récupération précitées ainsi que toutes celles non soulignées sont importantes.

Ne vous y trompez pas : c’est bien pendant les phases de repos que vous progressez, pas pendant l’entraînement !

Voyez l’exercice comme un message envoyé au corps pour qu’il mette des changements en place (votre silhouette, vos performances, ou tout autre objectif poursuivi).
Laissez lui ensuite le temps de décoder le message et d’y répondre sans le submerger de relances !

En conclusion.

Ainsi, un entraînement efficace tient tout autant du message envoyé au corps à travers l’intensité et le volume d’entraînement, que du temps de traitement que vous lui accordez pour que les changements s’opèrent !

Les paramètres présentés dans cet article sont comme les maillons d’une chaîne qui vous relie à votre objectif : un seul maillon qui faiblit et c’est toute la chaîne qui se brise.

Soyez minutieux avec vous-même et les résultats seront présents !